Tournesols

Tournesols

vendredi 18 janvier 2008

Contre le cholestérol, mais contre les artères

Après le médicament pour le diabète qui provoque des crises cardiaques, le médicament contre le cholestérol qui bouche les artères. Mais où s'arrêteront-ils ? C'est ça le progrès thérapeutique ?

C'est par là !

Je précise, suite au commentaire de Lawrence, que cette étude n'est pas définitive et ne prouve pas grand chose dans un sens comme dans l'autre. Mais qu'il n'y a aujourd'hui aucune preuve d'efficacité réelle sur l'efficacité de ce produit à protéger les patients et qu'il est donc largement prescrit sans que nous sachions s'il évite plus de complications qu'il n'en provoque.

En janvier 2008, il n'est pas recommandé de prescrire EZETROL et INEGY dans la prévention des risques cardio-vasculaires.

5 commentaires:

Lawrence a dit…

Le lien que tu as mis est intéressant, car il montre que l'on peut vraiment raconter n'importe quoi en ayant l'air sérieux et se baser sur des faits scientifiques.

La phrase du communiqué de Schering Plough est "There was no statistically significant difference between treatment groups on the primary endpoint. The change from baseline in the mean carotid IMT was 0.0111 mm for the ezetimibe/simvastatin 10/80 mg group versus 0.0058 mm for the simvastatin 80 mg group (p =0.29). At baseline, the mean carotid IMT measurement for ezetimibe/simvastatin was 0.68 mm and for simvastatin 80 mg was 0.69 mm"

Certes, 0.0111 est grosso modo le double de 0.0058, mais cet différence est non significative statistiquement, c'est à dire qu'elle est probablement due au hasard. Si elle avait été statistiquement significative, ça aurait tout changé. Mais elle ne l'est pas...

J'ai mis un commentaire sur leur note...

docteur V. a dit…

Ce n'est pas n'importe quoi. Nous sommes sensés prescrire un médicament contre le cholestérol pour éviter aux gens des complications cardiovasculaires. Or nous avons un médicament qui n'a, pour l'instant montré aucun effet clinique. En deux ans de traitement, il n'y a donc aucun effet sur les artères et même peut-être au contraire un effet délétère. La moindre des choses aurait été de suspendre la commercialisation de ce produit en attendant des études probantes (dans un sens comme dans l'autre).

Ne prescrivez pas d'ezetimibe !!

lawrence a dit…

C'est ce que dit Steve Nissen, et ce que je fais. D'autant plus, que comme tu le dis, les effets secondaires ne sont pas nuls.
Aux EU, certains patients commencent à menacer de poursuite Schering et Merck si ces derniers ne leur remboursent pas rétro-activement la différence entre l'association et une statine simple!

le toubib a dit…

bon, tout simplement ne faudrait-il pas refuser de même simplement lire une étude qui n'a pas comme critère morbidité et mortalité totales ?
évidemment, ça dépote, et il nous reste alors simvastatine et pravastatine -)
une question "rigolote" : un patient ayant autre chose que l'une de ces deux molécules peut-il déposer plainte pour pertes de chances ??? Hmmm ? -)))

Farniente a dit…

Bonjour,

il y a une suite à cette première note sur Pharmacritique qui explique les choses, et notamment le fait que la firme a supprimé deux tiers des résultats de l'"essai" "Enhance" sur Ezétrol et Inegy. Seuls ceux-ci ont été rendus publics, et encore, ce n'est que sous la pression politique que Merck et Schering ont donné ces résultats très partiels... En invoquant des prétextes débiles.
Non, cela ne me semble pas n'importe quoi!
Surtout quand on lit la série de notes en entier. Avec les citations d'une revue allemande indépendante et de Prescrire, en plus.

La crédibilité de Merck et Schering-Plough ne me paraît pas garante d'un plus grand "sérieux", malgré son "air scientifique" ;-)

Ezétrol et Inegy - bon débarras!